www.infofrance.fr

Nos domaines d'activités
Vente - Réparation - Dépannage de matériel informatique en Atelier ou sur Site
Montage d'ordinateur sur Mesure - Consommables & Matériel Informatique
Nouveau : Réparation Téléphone Portable

Dimanche 7 février 2016

Accueil

Nos Services

Nos Tarifs

Télémaintenance

Sauvegarde Externalisée

Récupération de Données

Les News

Téléchargements

Liens

Les Arnaqueurs

 

Admin

Nos Horaires


Lundi
07h30 - 12h00
-
Après-Midi sur RDV

Mardi au Vendredi
07h30 - 12h30
-
13h30 - 18h30

Samedi
07h30 - 12h00
-
Après-Midi sur RDV

Produits Gamer

Le Pack Complet

Les Promotions

Disque Dur SSD

Bienvenue sur INFO FRANCE spécialisé en Vente, Réparation, Dépannage informatique et Sauvegarde Externalisée

Ce site regroupe l'ensemble des informations & tarifs de la société INFO FRANCE
Une rubrique utilitaires et applications légales en téléchargement
Des liens vers les principaux constructeurs acteurs du marché de l'informatique.


Nos Coordonnées


Centre Commercial du Moulin
Angle du 99, Rue d'Amboile & Avenue du Moulin A Vent
94430 Chennevières / Marne
 : 01 45 76 99 00 -  : 09 74 53 11 33 -  : contact@infofrance.fr

GPS : Mettre 1 Avenue Claude DEBUSSY

Les 5 dernières nouvelles

 

Windows 10, il y a des problèmes avec l'installation de la mise à jour cumulative KB3124263 envoyé par Service Informatique le 18/01/2016 @ 11:11
Microsoft a publié récemment la mise à jour cumulative KB3124263 à destination de son système d'exploitation Windows 10. Il semble, selon plusieurs interventions sur le forum de Microsoft, que son installation peut poser problème.




Image
Une mise à jour cumulative comprend tous les correctifs précédemment publiés par Microsoft pour Windows 10. Sa publication et son installation permet, en théorie, d'avoir rapidement et facilement un système d'exploitation à jour.
KB3124263, le processus d'installation échoue sans message d'erreur.

Parfois le processus d'installation peut ne pas aboutir, c'est malheureusement le cas pour KB3124263 sur certains PC. Les retours évoquent aucun message d'erreur permettant d'avoir une piste pour résoudre la problème. Sur le forum de Microsoft, il n'y a pas encore d'explication autour de ce problème et surtout pas de solution proposée. Il est possible de lire

« J'ai essayé d'installer trois fois de suite KB3124263 pour Windows 10 Build 1511 x64 et après le redémarrage, le système de me dit que le processus d'installation n'a pas fonctionner. »

Microsoft n'est pas intervenu et il y a des chances pour que ce problème ne soit pas une priorité sachant qu'il s'agit d'une mise à jour cumulative. Le plus rapide pour la firme est de proposer rapidement une solution avec une nouvel Update cumulatif.

En attendant la solution est de tout simplement « cacher » KB3124263 afin d'éviter son installation au travers du service Windows Update.

Microsoft compte imposer Windows 10 aux nouvelles machines envoyé par Sources GEEK.COM le 18/01/2016 @ 11:07
Sur son blog, Microsoft a apporté quelques précisions concernant le support de Windows 7 et 8. Elles pourraient être lourdes de conséquences.

Si vous désirez vous offrir un PC dans les prochains mois, vous n'aurez peut-être pas d'autre choix que d'utiliser Windows 10. C'est en substance ce qu'à annoncé Microsoft sur son blog, dans une relative discrétion. Terry Myerson, vice-président exécutif chargé de Windows, annonce que les machines équipées des processeurs de dernière génération produits par Intel, Qualcomm et AMD devront impérativement tourner sous la dernière version du système d'exploitation pour avoir droit à un support de la part de Microsoft.

Un répit de courte durée

Myerson rappelle que les machines d'ancienne génération seront prises en charge jusqu'en janvier 2020 pour Windows 7 et janvier 2023 pour Windows 8.1. En revanche, celles équipées d'un processeur Intel Skylake, Qualcomm 8996 (Snapdragon 820) et AMD Bristol Ridge devront impérativement tourner sous Windows 10 pour recevoir le support Microsoft. S'il sera techniquement possible de faire fonctionner de plus anciennes versions de Windows sur ces ordinateurs, seuls des correctifs de failles critiques seront proposés... à condition de ne pas remettre en cause la compatibilité des anciennes machines.

Toutefois, Microsoft offre un (court) moment de répit à ses utilisateurs, notamment aux entreprises. Une liste de quelques modèles Dell, HP et Lenovo équipés des derniers processeurs aura droit à un support Windows 7 et Windows 8.1, mais uniquement jusqu'au 17 juillet 2017. Après cette échéance, la migration vers Windows 10 deviendra indispensable, surtout pour les professionnels.

Windows 10 encore loin de Windows 7

Toujours sur son blog, Microsoft insiste sur le fait que les nouveaux processeurs sont bien plus adaptés à Windows 10 concernant les performances graphiques et l'autonomie. Un discours qui fait écho aux propos anxiogènes tenus il y a quelques semaines par le directeur marketing de Microsoft. Chris Capossela avait alors fait part de ses inquiétudes concernant les performances et la sécurité de Windows 7.

En novembre 2015, le dernier système d'exploitation de Microsoft était installé sur 9% des PC. Loin derrière Windows 7 et ses 56% de parts de marché, que l'entreprise aimerait voir décliner plus rapidement au profit de Windows 10. Quitte à faire peur à ses clients, voire à leur forcer la main.

Raphael Grably

La fin de prise en charge des versions antérieures d'Internet Explorer est proche. envoyé par Service Informatique le 29/09/2015 @ 10:19
À partir du 12 janviers 2016, seule la version actuellement disponible d'Internet Explorer pour un système d'exploitation pris en charge pourra bénéficier du support technique et des mises à jour de sécurité. Microsoft recommande aux clients qui exécutent des versions antérieures d'Internet Explorer de faire une mise à niveau vers la version la plus récente, à savoir Internet Explorer 11 sous Windows 7, Windows 8.1 et Windows 10.


Windows 10 : voici la liste des fonctionnalités qui vont être supprimées envoyé par Geek Info le 11/06/2015 @ 16:45
Windows 10 c'est pour bientôt ! Microsoft lancera au mois de juillet prochain la dernière version de son système d'exploitation. S'il faut s'attendre à de nombreuses nouveautés, il faudra aussi composer avec certaines suppressions. On dresse la liste ensemble, mais avant une petite bande annonce pour ce nouveau système.
Windows fera une nouvelle fois peau neuve cet été. Microsoft lancera le 29 juillet prochain la nouvelle version de son système d'exploitation. Si cet OS s'annonce encore plus épuré que Windows 8, tout en ayant un retour aux sources, il faudra s'attendre à la perte de plusieurs fonctionnalités. Elles sont d'ores et déjà annoncées sur la page officielle de Windows 10.
#1 Bye bye Media Center
Si vous avez Windows 7 Home Premium, Windows 7 Professionnel, Windows 7 Ultimate, Windows 8 Pro avec Media Center ou Windows 8.1 Pro avec Media Center, et que vous passez sur Windows 10, Media Center sera supprimé.
#2 Installation requise pour regarder un DVD
Pour regarder un DVD il faudra installer un logiciel externe.
#3 Bye bye les gadgets
Vos différents gadgets acquis sur Windows 7 seront purement et simplement supprimés.
#4 Au revoir au Démineur et au Solitaire aussi
Le Démineur et le Solitaire présents depuis quasiment les débuts de Windows vont eux aussi être supprimés. Pour continuer à y jouer, il faudra télécharger le Microsoft Solitaire Collection ou le Microsoft Minesweeper.
#5 Les disquettes plus compatibles
Si vous possédez un lecteur de disquettes USB il faudra trouver les différents pilotes manuellement sur le site du fabricant ou sur Windows Update.
#6 Windows Live Essentials remplacé par OneDrive
Au revoir Windows Live Essentials et l'application OneDrive, tout sera remplacé par une version native de OneDrive.
#7 Mise à jour obligatoire
Les utilisateurs de Windows 10 Home auront l'obligation de faire les mises à jour. Les utilisateurs de Windows 10 Pro et Windows 10 Enterprise auront la possibilité de les reporter.

Des hébergeurs quittent la France après le vote de la loi sur le renseignement envoyé par PRESSE-CITRON - geek.com le 20/04/2015 @ 07:37
Comme on pouvait le lire sur un article très complet de notre confrère Marc Rees de chez NextImpact, les hébergeurs commencent à déserter la France ou songent aux conséquences que va avoir le vote de la loi sur le renseignement sur leurs activités.

Première conséquence de la loi sur le renseignement, les hébergeurs quittent le pays

De grands noms de l'hébergement comme OVH se posent la question de leur avenir en France après que la loi sur le renseignement a été votée. Certains n'ont même pas attendu et commencent déjà à quitter la France, c'est notamment le cas de Altern.org ou de Eu.org qui sont contre l'idée d'installer des boites noires pour espionner leurs clients.

Eu.org a d'ailleurs déclaré publiquement qu'il ne peut accepter : « une surveillance légale systématique du trafic Internet par les services de renseignement français, dans des conditions d'opacité complète, sous la seule responsabilité de l'exécutif, sans contre-pouvoir ». C'est pour cette raison que l'hébergeur a précisé que : « il procèdera au déménagement de tous ses serveurs de noms hors de France ».

Même son de cloche chez l'hébergeur Altern.org pour qui l'installation de ces boites noires est une forme de censures et une violation des libertés individuelles, que la France se dit pourtant défendre. Valentin Lacambre de chez Altern.org a indiqué : « (…) aujourd'hui ils ont trouvé une parade en nous obligeant par la loi à installer au cœur de nos infrastructures des analyseurs sous le contrôle des services secrets. Ce contrôle sur les télécommunications appelle à l'autocensure de notre expression publique et annihile notre vie privée sur internet ». L'hébergeur va fermer son service et s'installer à l'étranger. OVH avait pendant un temps décidé de prendre la même décision, mais pour le moment il va attendre de voir comment s'organisent ces écoutes.

Les boites noires au cœur de la polémique

Pour tous les hébergeurs, le problème ce sont les boites noires qui installées au cœur des réseaux internet espionneront les flux de données, collecteront des informations, filtreront du contenu en fonction d'algorithmes des services secrets, etc. Le tout sans l'intervention d'un juge. Il s'agit d'une forme d'espionnage généralisé sans contre pouvoir, assez dangereux pour la démocratie, dans le même style que celui pratiqué par la NSA au nom de la lutte contre le terrorisme.

Il s'agit d'une censure indirecte puisque désormais tout le monde s'autocensurera par peur d'être « fiché », une forme de perte de la liberté d'expression. Ce système pénalisera tous les internautes sans forcément toucher les terroristes, puisque comme on a pu le voir récemment nombreux d'entre eux changent de téléphone tous les jours, créent des comptes pour 5 minutes envoient un message et ferment le compte, voire utilisent des messagers réels pour faire circuler des messages à leur place, certains n'ont ni téléphone, ni ordinateur… Que fera le gouvernement comme "recoupement" pour débusquer ces individus avec des boites noires ?


Source : appy-geek.com

Marques Référencées

Asus

Canon

Ebp

Hewlett-Packard

Intel

Kingston

LG - Goldstar

Microsoft

Recoveo

Symantec

Western Digital

Informations Site

Webmaster :
Service Informatique

Envoyer un message

Ce site est compatible avec les navigateurs de version 5 minimum.

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978) en écrivant au webmaster.

Déjà 1486489 visiteurs

- Copyright 1997-2015 Info France. Tous droits réservés. - Réalisation & Hébergement INFO FRANCE

Page générée en 0,025 secondes